La ronde des gargouilles

Accueil / Nos projets / Les gargouilles contemporaines / La ronde des gargouilles
La ronde des gargouilles

Si la Cité de Carcassonne porte inscrite dans ses pierres, ses murailles et ses tours, la trace des peuples qui l’ont construite, elle témoigne aussi des rêves de femmes et d’hommes qui, individuellement, y ont laissé leur empreinte. Les gargouilles de la basilique Saint-Nazaire en sont un exemple. Nul doute que les bâtisseurs de la cathédrale en avaient doté l’édifice. Mais elles se sont perdues dans les dédales de l’Histoire. Eugène Viollet-le-Duc, lorsqu’il a entrepris la restauration de la Cité a dû les recréer. Aujourd’hui, ces sculptures réinventées au XIXème siècle constituent l’un des fleurons emblématiques de la forteresse médiévale. Leur réinterprétation par des artistes contemporains constituera un évènement : la ronde des gargouilles.
Un projet phare pour 2017

Le fonds de dotation « Cité de Carcassonne, de pierre et de rêves » a choisi de leur donner une nouvelle existence et de les inscrire résolument dans le XXIème siècle en confiant des moulages de gargouille à des plasticiens contemporains pour qu’ils se les approprient, les réinterprètent, les fassent revivre. Ainsi nous invitons la création dans les murs de la citadelle. Les œuvres feront l’objet d’une exposition, la ronde des gargouilles, dans les rues de la Cité et témoigneront que Carcassonne est plus vivante que jamais et qu’elle n’a pas renoncé à l’audace qui fut toujours la sienne.

Inviter la création contemporaine

dans les murs de la citadelle.

La vente aux enchères des œuvres d’art réalisées permettra de financer les travaux d’aménagement des tours de la Vade et du Tréseau et d’offrir au public dans ces espaces reconquis des animations en lien avec le patrimoine de la Cité.

(Ph. Benoist)
Un joyau du patrimoine qui s’endort doucement

Avec son château comtal, sa basilique, ses 53 tours et ses 2,7 kilomètres de remparts, la Cité de Carcassonne constitue un défi pour ceux qui sont chargés de la préserver. Devant l’obligation d’établir des priorités, certaines parties des fortifications n’ont pu bénéficier que de mesures destinées à les conserver en l’état et sont, de ce fait, fermées au public.

Redonner du sens à la visite de la Cité
Tour du Tréseau (Photo Ph. Benoist)

Rouvrir ces parties délaissées au public en privilégiant les tours de la Vade et du Tréseau qui présentent l’intérêt d’être accessibles aux visiteurs et assez grandes pour accueillir des contenus du type exposition, évènement… ce qui enrichira la découverte du monument.

Rendre à la citadelle son rayonnement
Tour de la Vade (Photo Ph. Benoist)

Créer un évènement culturel susceptible d’attirer l’attention des médias et du public sur la nécessité de rénover ces espaces afin de collecter les fonds nécessaires à une telle entreprise.

S’appuyant sur un élément architectural emblématique du passé médiéval et de la restauration de la Cité, la Ronde des Gargouilles consistera en une exposition à ciel ouvert et à taille réelle de moulages d’une gargouille de la Basilique St Nazaire réinterprétés par des plasticiens contemporains.

Vous pouvez nous y aider

Editions CS PROD

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Laisser une réponse

Votre adresse ne sera pas divulguée.