Un cercle de penseurs dans la Cité

Un cercle de penseurs dans la Cité

 

Nous sommes à l’aube du XXe siècle. Le déclin démographique de la Cité est largement amorcé. Sonnée par les coups de boutoir de la révolution industrielle et d’une légitime aspiration au confort moderne offert par la ville basse, la population de la Cité se trouve réduite comme peau de chagrin. Pourtant, nécessité ou désir, des citadins résistent. La vie intellectuelle persiste et on assiste, au contraire, à une sorte de revitalisation de la pensée, portée par le renouveau de l’esprit occitan, le goût de l’Histoire, la passion de la discussion et l’influence d’esprits aussi ouverts que brillants. Un cercle de penseurs dans la Cité.
Un salon littéraire mais pas seulement…
Joe Bousquet, Maria et Pierre Sire

Un couple de jeunes instituteurs, Pierre et Maria Sire, vivant à l’ombre du château comtal, des poètes, historiens, philosophes, peintres, éditeurs, il n’en faut pas plus pour que la réflexion  s’embrase et qu’elle donne lieu à l’une des plus spectaculaires et des plus fertiles des révolutions culturelles, celle du renouveau occitan. Ajoutez une touche de convivialité, des amitiés sincères, des affinités intellectuelles certaines… et l’alchimie fonctionne!

La Cité de Carcassonne, cadre d’une effervescence créatrice féconde

Il semble que le petit monde d’intellectuels qui se réunit régulièrement dans la maison de Pierre et Maria Sire ou dans la chambre que le poète Joë Bousquet, paralysé, quitte rarement, fourmille d’idées neuves. Autour de ce couple d’enseignants et du poète, des amis, la plupart carcassonnais : l’historien René Nelli, le philosophe Ferdinand Alquié et tant d’autres… Se joignent aussi à cette ronde d’autres intellectuels venus de plus loin, attirés par la lumière dégagée par ce cercle. Parmi eux, le marseillais Jean Ballard, fondateur avec Marcel Pagnol, de la revue littéraire Cahiers du Sud ou encore Paul Eluard, le poète. Aragon et Elsa Triolet passeront eux aussi par la maison sise en face de l’entrée du château comtal. Ils échangent autour d’un feu de cheminée. Les idées fusent, les thèmes de débat se multiplient, les projets prennent forme. Le mot d’ordre? La pensée française n’est pas que parisienne. Chaque région, avec ses particularités, son histoire, ses acteurs, apporte sa part de créativité et contribue à façonner l’esprit de la Nation. C’est du régionalisme si l’on veut, mais avant l’heure, sans ambition autre qu’intellectuelle, sans visée politique.

Une atmosphère propice aux échanges

Pour retrouver l’atmosphère des réunions de ce cercle de penseurs, il suffit de lire ces quelques lignes de la main de Jean Ballard dans « Le Génie d’Oc et l’Homme Méditerranéen » : « Ce soir, la maison de Pierre et de Maria Sire reçoit des hôtes nombreux. C’est, à l’ombre du vieux donjon des Trencavel, une crèche ouverte en toute saison à l’amitié. […] Dans l’ombre de la ville forte que troue parfois la lueur d’une lampe d’ogive, dans ce silence que les entassements de pierre font plus lourd encore, son accueil est rassurant, les voix qui l’expriment ont une douceur inconnue.[…]  Les propos tapis sous les langues, peu à peu se délivrent et l’on sent se former une rumeur de toutes ces pensées qui déjà battent des ailes dans l’ombre. »

Une collaboration fertile

Le groupe d’intellectuels va collaborer à diverses revues : Les Cahiers du Sud, le magazine littéraire créée en 1925, la revue Folklore fondée par Fernand Cros-Mayrevieille, le petit-fils du Sauveur de la Cité, Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, et René Nelli en 1938, le mensuel Chantiers dirigé par Joë Bousquet et le même René Nelli toujours en 1928.

Ils aborderont tous les thèmes, de la littérature à l’ethnographie en passant par l’Histoire et la philosophie, participeront aux mouvements qui traversent la France à cette époque, régionalisme, surréalisme, et, sans doute parce qu’ils vivent à l’ombre de la Cité, feront renaître de leurs cendres les souvenirs du catharisme, de l’art des troubadours, d’un passé médiéval que des siècles avaient presque réussi à effacer.

 

 

Save

Save

Save

Laisser une réponse

Votre adresse ne sera pas divulguée.